Vue arrière de la maison : rez-de-chaussée en pisé, 1er étage en bois

Réinventer la construction en terre crue

Création le : 31/08/2012
Les techniques anciennes de construction en terre crue sont remises au goût du jour. Cette maison en pisé est un exemple de mise en œuvre contemporaine d’un système constructif traditionnel.
Vue de la façade Nord
Détail du mur en pisé
Vue de la façade d'entrée, au Sud
Vue de la façade d'entrée, au Sud
Construire en terre crue aujourd’hui   

Une maison neuve en terre crue

Maître d’œuvre : Pascal Delprat, architecte

Type d’équipement : maison individuelle

Localisation : canton de Molières

 

P. Delprat a déjà réalisé plusieurs constructions en adobe. Le rez-de-chaussée de cette maison est constitué de murs banchés de terre crue. Ce système constructif est inspiré des techniques anciennes du pisé. L’étage est établi sur la base d’une structure en ossature bois.

La terre crue permet de créer des bâtiments répondant aux exigences environnementales, thermiques et de santé.

 

Crédits photos : P. Delprat

   

La terre crue et ses systèmes constructifs

La terre crue occupe une place essentielle dans le bâti ancien midi-pyrénéen. Elle est fortement présente en Tarn-et-Garonne mais aussi dans le Gers, le Tarn ou la Haute-Garonne.

Elle est utilisée selon divers systèmes constructifs : bauge, pisé, brique (adobe) et torchis.

   

Promouvoir l’usage de la terre crue aujourd’hui

Une filière est en train de naître pour répondre aux besoins en matière de réhabilitation du bâti ancien. Mais cette filière s’adresse également à la construction neuve.

Elle rassemble divers acteurs : universitaires, professionnels (architectes, artisans, fabricants), associations, collectivités territoriales.

 

Le CAUE-EIE soutient le développement de cette filière par diverses actions d’information et de sensibilisation : conseil auprès des particuliers, accompagnement de collectivités, production de documents (fiches, exposition), conférences, ateliers.

 

   

En savoir + :

Fiches pratiques téléchargeables :

Autoriser les commentaires