Commune de Brassac

Les actualités de la Mission d'inventaire sur le Parc naturel régional du haut-Languedoc

Création le : 31/08/2017
Zoom et état des lieux sur l'avancée des travaux menés par les chargés d'inventaire du patrimoine du CAUE du Tarn. Territoire du PNR du Haut-Languedoc.
Thématique "Habitat et production"

Demeures et résidences de la fin du Moyen Âge au 17e siècle. Repeuplement et traditions protestantes.


Un ensemble de maisons, demeures, maisons fortes et châteaux de cette période est particulièrement bien représenté sur ce territoire. Son étude permet de mieux connaître l’histoire et les ressources de cette région montagneuse et d’un patrimoine peu connu, n’ayant bénéficié que de très peu de protections au titre des Monuments Historiques. 

Une grande phase de repeuplement et donc de reconstruction s’opère après la guerre de Cent ans, dans la 2e moitié du 15e siècle. Une floraison de maisons en pan-de-bois s’élève dans les centres des agglomérations et quelques petits châteaux ou maisons fortes dans les campagnes. Cet âge d’or de la construction est particulièrement bien représenté dans le Tarn. En revanche, ce qui est plus particulier à ce territoire, est une autre phase de renouvellement dans la 2e moitié du 16e siècle qui se concentre dans quelques agglomérations et châteaux de la montagne castraise connue pour avoir accueillie les familles protestantes. L’étude se concentre actuellement sur cette période pour mieux en comprendre les raisons car habituellement, elle est plutôt marquée par les différents épisodes des guerres de Religion qui sont peu propices à la construction, sujet abordé lors du colloque organisé à Castres le 6 octobre.

La fortune des industriels du textile et du délainage (18e-20e siècles),
de l’habitat ouvrier à la demeure patronale


A travers l’étude de l’habitat, on peut mettre en évidence l’impact formidable de ces activités d’abord artisanales puis industrielles sur le sud du département.
Outre l’habituelle enquête de terrain, l’inventaire bénéficie depuis quelques mois de l’accès à un fonds d’archives privées qui concernent cinq architectes mazamétains ayant travaillés entre la fin du 19e siècle et tout le 20e. Cette documentation très riche vient utilement compléter l’enquête et permet de mieux comprendre le contexte dans lequel les constructions se sont faites.

Par ailleurs, l’étude porte actuellement sur l’habitat ouvrier. Si la révolution industrielle française a vu naître les toutes premières cités ouvrières à partir des années 1860, dans le Mazamétain, les patrons du délainage se mobilisent réellement sur cette question à partir de 1913, au quartier de Bonnecousse, à Aussillon par le truchement de la Société Anonyme des Maisons Ouvrières. Les autres projets de la Société sont ensuite souvent restés au stade embryonnaire. En revanche, après la Seconde Guerre mondiale, dans le contexte du développement économique de la période des Trente Glorieuses, ces débuts de nouveaux quartiers vont engendrer de vastes secteurs d’habitat social portés par le Comité interprofessionnel du logement : quartier de la Lauze à Mazamet, cité à Pont de Larn, etc.

Suivez-nous
Si vous souhaitez en savoir plus, des présentations publiques de l’inventaire en cours sur ces deux sujets seront programmées à l’automne prochain, à Ferrières et à Mazamet.

Autoriser les commentaires