Carte du Pays vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou

Elus, le paysage : un atout de votre pays

Création le : 22/05/2013
Le 20 juin, une journée sur le terrain consacrée à la connaissance des paysages est proposée aux élus du Pays Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou par le syndicat de Pays.
La connaissance des paysages

Contexte 

Les collectivités locales, membres du Pays, conscientes de l’attrait particulier qu’offre leur territoire par ses qualités paysagères, urbanistiques et architecturales, mènent depuis plusieurs années des actions de mise en valeur de leur territoire. La richesse paysagère est un facteur essentiel de son attractivité.

Afin de rendre cette politique plus active, d’être en cohérence avec les préconisations reprises dans le ScoT et afin de mener à bien la démarche de candidature au label Pays d’art et d’histoire, le Syndicat de Pays propose un programme de sensibilisation à la richesse paysagère du territoire et à son intégration dans les projets urbains.
Cette action s’inscrit également dans une candidature récemment déposée auprès de l’Etat pour élaborer un Plan Paysages.
Ce programme permettra de mieux connaître les atouts des paysages dans le but de travailler sur l’intégration paysagère des projets urbains.
Après une soirée séminaire sur la notion de « paysage », il est proposé une journée sur le terrain consacrée à la connaissance et à la lecture des paysages du Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou.

En partenariat avec le CAUE et le service environnement du Conseil Général, cette journée déclinera la notion de paysage à diverses échelles, avec les regards croisés d’une paysagiste, d’une urbaniste et d’une historienne.
Vue sur Castelnau de Montmiral Vue sur Castelnau de Montmiral Vue sur Castelnau de Montmiral Vue sur Castelnau de Montmiral

Journée du 20 juin

1ère partie
  • La première séquence propose une lecture du paysage, ces composantes, son évolution  …
  • Ensuite sera abordée la notion de parcours au travers d’un paysage,  structuré et composé par l’histoire et l’occupation  humaine.
  • La troisième approche de la matinée se penche sur les franges de l’urbanisation,  ces espaces où se rencontrent les structures paysagères des espaces naturels et agricoles, et celle de la ville qui s’étend. Longtemps cette croissance s’est faite dans une logique de plein par rapport au vide, hors actuellement la vision veut s’inverser (renforcé par les lois grenelle et les notions de TVB)) .
La prise en compte de ces structures paysagères dans la conception même de la croissance urbaine de vient un garant de la qualité de cette urbanisation, voir de son identité.

2ème partie
Cette partie abordera le paysage dans sa dimension urbaine.
C’est à la fois un regard sur le développement urbain et ses limites, thème qui aura été développé plus tôt, mais aussi le rapport de la ville avec des éléments paysager forts que sont les rivières.
Et enfin l’échelle du piéton qui vit le paysage urbain et interroge la qualité des espaces publics et leurs fonctions urbaines.

Ce programme est assez dense pour aborder le paysage sous plusieurs angles,  et insister sur le fait que la prise en compte du paysage doit se faire dans chaque projet, à toutes les échelles, celle d’un PLU, comme celle de l’espace public de la rue.

Autoriser les commentaires