Aménager le col de Soulor

Paysage - Aménager le col du Soulor

Création le : 11/01/2017
Les CAUE des Hautes-Pyrénées, des Pyrénées-Atlantiques et un bureau d’études(Estives) ont été chargés d’élaborer un document de connaissance et de valorisation du territoire du col du Soulor.
Activité hivernale
Le Col du Soulor
réparer le paysage du site
Créer un réseau de promenade
route vers Ferrere
La route reliant les vallées transversales en franchissant les cols participent de l’histoire des montagnards.

Le col du Soulor est situé entre 2 régions (Occitanie et Nouvelle Aquitaine), 2 départements (Hautes-Pyrénées et Pyrénées-Atlantiques) et 3 vallées (Val d’Azun, Vallée de l’Ouzoum et Vallée d’Ossau).

Depuis 2015, l’ensemble des aménageurs concernés par ce vaste territoire réfléchissent à un même projet : valoriser le col du Soulor.

Un site riche d’atouts


Outre les qualités paysagères, le site présente des atouts pastoraux et touristiques :
  • Site d’activités pastorales,
  • Site de migration ornithologique,
  • Route des cols, route thermale,
  • Site de passage du Tour de France,
  • Passage du GR 10 ET 101,
  • Site aisément accessible par les familles,
  • Entrée d’un domaine nordique.

Pourquoi aménager un col ?

 

Le groupe de travail interdisciplinaire (Communautés de communes du Pays de Nay, Communautés de communes du Val d’Azun/Massif pyrénéen) a défini des objectifs afin de qualifier le site comme une porte d’entrée et de sortie du territoire, mais aussi comme une étape où s’arrêter pour découvrir le paysage, à partir d 'un maillage d’itinéraires pour différents parcours.
 

  • Optimiser l’accueil et la structuration des différentes activités sur le site,
  • Créer une porte d’entrée vers les territoires et vers d’autres pôles de découverte (Vallée de l’Ouzoum, vallée d’Azun..),
  • Développer la notoriété du territoire en s’appuyant sur celle des sites naturels et Grands Sites à proximité et sur la dimension montagne Pyrénées par l’aspect qualitatif du site.

 

La méthode de réflexion partenariale, interdépartementale et interrégionale est novatrice et répond entièrement au site du Soulor. Elle pourrait être, selon les initiateurs du projet, reproduite sur d’autres cols.

Comprendre les paysages


Après avoir réalisé l’atlas des paysages, le CAUE des Hautes-Pyrénées a élaboré en 2016, un plan de référence insistant sur la compréhension des paysages.
L’approche paysagère doit structurer les orientations. Une évidence qui a conduit le CAUE des Hautes-Pyrénées à convier dans sa réflexion la paysagiste conseil de la DDT 65.


Trois axes de valorisation ont été définis :
 

  • Projet paysager,
  • Projet architectural,
  • Projet d'activités et de découverte.

Le projet  paysager permet de requalifier et rendre accessible le paysage du col du Soulor tout en valorisant l’activité pastorale. Il s’agira de :
 
  • Valoriser le front de montagne (côté sud de la route des cols) en le préservant des aménagements (notamment le stationnement,
  • Réparer le paysage du site traversé par la route des cols,
  • Créer un réseau de promenades en plaçant le promeneur au cœur de l’expérience du col et du site dans son ensemble,
  • Ponctuer le site de belvédères offrant des points de vue sur le paysage,
  • Préserver le territoire pastoral en maîtrisant les stationnements.


Le projet  architectural valorise le site dans la simplicité et la souplesse d'une approche pyrénéiste. La création d’un lieu d’accueil et d’information abrité marquera le passage du col en aménageant ses abords. Il est envisagé de réhabiliter le bâtiment communal en lieu d’accueil montagnard polyvalent dans l’esprit montagnard.


Le projet activités et découvertes développe une scénographie intérieure et extérieure de découverte et d’interprétation ludique du site autour des thématiques identitaires du col et une approche artistique. Ce projet est cadré par des orientations de respect du paysage :
 
  • Préserver le front de montagne par une insertion dans le site des équipements de découverte et d’interprétation,
  • Traduire l’esprit pastoral par des matériaux montagnards modestes et nobles (bois, pierre, métal en accord avec le paysage pastoral.

Estimation financière

Les études des projets paysager, architectural, d'activités et de découverte, les honoraires de maîtrise d’œuvre sont estimés à 2,97 M€.


Répartition du financement :

  • FEDER: 50%
  • Autres partenaires : 30%
  • Autofinancement : 20%
Autoriser les commentaires